PL EN


1967 | 4 | 19-30
Article title

Przygotowanie zabytkowych ośrodków miejskich dla potrzeb turystycznych na przykładzie miasta Torunia

Content
Title variants
FR
ADAPTATION DES MONUMENTS HISTORIQUES DES CENTRES URBAINS AUX BESOINS DU TOURISME, SUR L’EXEMPLE DE LA VILLE DE TORUŃ
Languages of publication
PL
Abstracts
FR
Le Conseil Economique de l’UNESCO ayant proclamé l’année courante „année du tourisme”, ą mis en lumière les valeurs économiques réelles que présente un monument historique en dehors de ses valeurs culturelles incommensurables. Ce facteur est pris en considération actuellement dans notre pays. Il y a des sites historiques où le nombre de touristes visitant la localité en question dépasse parfois le nombre de ses habitants. Ceci concerne su rto u t les villes et ne peut ne pas avoir en fin de compte, un ascendant sur la vie économique de la cité. Toruń par ex., a toutes les chances d’être compté au rang des villes constitu an t un centre d’attraction touristique. Après les destructions de la dernière guerre, il constitue, en dehors de Cracovie, l’ensemble historique le plus précieux de notre pays, un site d’architecture bourgeoise médiévale. Il passe pour l’un des centres d’architecture et d’a rt gothique les plus éminents de l’Europe septentrionale. En ta n t que lieu de naissance de Nicolas Copernic, il constitue une sorte de musée vivant de son époque. L’ensemble historique de Toruń se groupe, en principe, dans les vieux quartiers (la Vieille et la Nouvelle Ville, le te rrain de l’ancien château). Il constitue néanmoins le centre de la ville contemporaine. Aucun changement au point de vue fonctionnel n ’est prévu pour ce quartier dans les plans perspectifs. L’on voudrait simplement décharger ces quartiers en créant un nouveau centre urbain, au nord de la vieille ville, qui grouperait entre autres les grandes maisons de commerce de Toruń. En même temps, une déglomération des habitants de la zone historique est prévue du fait qu ’une partie de la population (env. 2.000 habitants) serait transportée dans le nouveau q u artier (actuellement, le nombre d’habitants de l’ancien centre de la ville s’élève à 22.000 personnes). L’hôtel touristique „Orbis” a été construit non loin de la vieille ville, en bordure extérieure du cercle de verdure qui entoure le q u a rtier historique. Les bâtiments de cet hôtel sont orientés de façon à donner aux locaux une large vue en perspective du panorama de la vieille ville et de la Vistule. Une localisation similaire a été donnée aux ensembles de deux piscines pourvues de nombreux services gastronomiques et d’un certain nombre de places pour l’hébergement des touristes. Ju sq u ’à ce jour, la zone historique est séparée distinctement des nouveaux quartiers. L’on a voulu en tre ten ir ces caractères distinctifs en apportant beaucoup de soins à la protection des te rrains de verdure et en aménageant de façon convenable le réseau de la communication. Entre autres, on p a rt du principe qu’il fau d rait éloigner du centre de la ville la circulation des véhicules en la tran sfé ra n t dans la zone extérieure afférente. La limitation de la circulation des véhicules s’impose dans la zone historique entière. L’on projette de créer plusieurs passages destinés uniquement aux piétons entre autres le long de la rue Podmurna où, à l’emplacement des anciennes fortifications médiévales, l’on aménagera, après avoir procédé à l’assainissement de ces lieux, des te rrains de récréation et des jardins des plantes. Une partie de ces plans a été déjà réalisée, entre autres, sur le terrain de l’ancien Château des Chevaliers Teutoniques. Des vestiges de ce bâtiment ont été découverts sous une couche de te rre de plusieurs mètres d’épaisseur et son proche entourage débarassé des restes de b â timents d’exploitation ne p résen tan t aucune valeur au point de vue historique. Tout ce te rrain fu t couvert de v erd u re et réaménagé à des fins touristiques. Entre autres, on y a construit un café avec terrasse d’où la vue, très belle, s’étend sur les ruines du Château, sur le panorama de la Vieille Ville et d’où Ton peut admirer les représentations des sons et des lumières. Dans l’ancien fossé un th é âtre d’été a été installé et un autre théâtre public souterrain dans l’avant-cour (Przedzamcze). L’exploitation de la ruine elle-même consiste à l’aménagement dans les sous-sols et dans la tour aux latrines d’un musée dont l’exposition concerne l’histoire des agglomérations, existant sur ce te rrain avant l’arrivée des Chevaliers Teutoniques, et l’histoire du château. L’on projette dans un proche avenir l’adaptation de la maison bourgeoise du XV-e siècle attenante pour un abri touristique de la jeunesse. Plusieurs maisons bourgeoises intéressantes au point de vue historique seront aussi destinées à l’h ébergement des touristes et aménagées luxueusement. Dans les maisons anciennes dotées d’un intéressant décor Ton projette d’ouvrir des „entreprises gastronomiques” conformes au style de l’époque. Les monuments les plus précieux de l’architecture civile sont destinés à des fins muséologiques. Ainsi l’ancien Hôtel de Ville abrite le Musée Régional, l’arsenal d’artillerie le Musée Ethnographique, l’ancienne Auberge des Tailleurs de pierre — la Galerie de l’Art Plastique enfantin. Dans la maison bourgeoise dite „La maison sous l’étoile” sur la Place du Marché de la Vieille Ville N° 35, sera aménagée la Galerie de l’a rt de l’Extrême-Orient. La maison de Copernic qui constitue un musée consacré au souvenir de ce Grand Astronome, sera agrandie par la maison contigue (rue Copernic № 15) — ancienne maison bourgeoise du Moyen Age fort bien conservée. La première étape des travaux de préparation touristique sera terminée en 1973 — date à laquelle échoue le 500-ème anniversaire de la naissance de Nicolas Copernic. Ju sq u ’à cette date on prévoit le nettoyage de toutes les façades des monuments de l’ensemble historique, l’assainissement et l’adaptation des trois ilôts de maisons. Ceci rehaussera sensiblement leur valeur utilitaire et en même temps constituera un retour très marqué à l’aménagement initial de l’espace. Les travaux de preparation susmentionnés ne se limitent point au quartier de l’ancienne ville. Pour des fins touristiques Ton prévoit d’adapter les locaux se trouvant dans les anciens forts du XlX-e siècle près de la rue Lubicka, exploités jusqu’alors par la Centrale des Vins d’Exportation, ainsi que d’autres forts près de la rue Poznanska — actuellement en gestion par „Motozbyt”. Les bâtiments susmentionnés sont peu éloignés des grandes voies touristiques e t jusqu’alors ils sont exploités p a r des institutions qui auraient elles-mêmes in té rêt d’entreprendre des travaux d’adaptation et de me ttre en valeur pour des fins touristiques les bâtiments qu’elles exploitent. Ces monuments historiques constitueraient d’intéressants exemples d’architecture militaire et certains de leurs fragments joueraient le rôle de témoins historiques tels que le fort VII où les hitlériens en 1939 ont assassiné 2.000 Polonais, dans cette partie du fo rt c’e st-à -d ire dans le fossé qui a servi de lieu d’exécution, serait érigé un monument de martyrologie. Dans la conception de la réanimation touristique de Toruń a été prise en considération la nécessité de construire une base pour les pêcheurs. La localisation de cette base encercle le Château Dybowski du XV-e siècle actuellement en ruines, non loin de la réserve naturelle, dite „Kępa Bazarowa” — Ilôt des Bouleaux.
Year
Issue
4
Pages
19-30
Physical description
Dates
published
1967
Contributors
  • mgr, Miejski Konserwator Zabytków Torunia i PKZ w Toruniu
References
  • L. Ko c z y , Dzieje wewnętrzne Torunia do roku 1793. W pracy zbiorowej „Dzieje Torunia” pod red. K. Tymienieckiego, Toruń 1933.
  • J. D ł u g o s z , Dziejow Polskich Ksiąg Dwanaście, wyd. Meherzyżskiego 1887.
  • B. R y m a s z e w s k i , Założenia konserwatorskie — przyszłość dzielnicy Staromiejskiej, Rocznik Toruński 1966; t e n ż e , Adaptacja dzielnicy Staromiejskiej Torunia do potrzeb wspołczesnych, „Ochrona Zabytkow” XVIII (1965), n r 4, s. 3—17.
  • Artykuły w „Kwartalniku Architektury i Urbanistyki” 1960 t. V, z. 1—2: E. H r u ś k a, Zagadnienie komunikac ji w miastach średniej wielkości z ośrodkami his torycznymi, W. B a u n g e r t , Skala człowieka i ruch pieszych w mieście, T. T o m a s z e w s k i , Z a gadnienie komu n ika c j i w rejonach mie js k ich o wa r tości za b y tkowe j oraz E. H r u ś k a, O regeneraci historickych jader mest, Pamatkova pece XXV (1965), nr 10, s. 307—311.
  • R. H o t k e, R. M e i s с h k e, O projektach pr zebudowy urbanistycznej miast holenderskich, „Kwartalnik Architektury i Urbanistyki” 1960, t. V, z. 1—2.
  • E. H r u ś k a, Problemy suiasnehi urbanizmu, Bratysława 1966.
  • B. R y m a s z e w s k i , Prace konserwatorskie — miasto Toruń 1958—1964, „Ochrona Zabytkow” XVIII (1965), nr 3, s. 58—70.
  • J. F r y c z , Dom Kopernika w Toruniu, Rocznik Muzealny 1963, t. I, z. 3.
  • C. S i t t e , Der Stadtebau nach seinen Kunstlereichen Grundsatzen, Wiedeń—Lipsk 1884.
Document Type
Publication order reference
Identifiers
YADDA identifier
bwmeta1.element.desklight-192ea914-5ef2-4085-8d4f-976414b9bec5
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.