PL EN


1965 | 3 | 13-21
Article title

Odbudowa pałacu Górków w Poznaniu

Content
Title variants
FR
LA RESTAURATION DU PALAIS DES GÓRKA À POZNAŃ
Languages of publication
PL
Abstracts
FR
be palais des Górka est ila seule à Poznań, maison seigneuriale érigée dans te style Renaissance. Au cours du XVIe siècle, il appartient à la famille Górka au blason Łodzią de la haute noblesse et les plus hauts dignitaires de la Grande Pologne. Vers l ’année 1540, Andrzej Górka, starostę général et palatin entreprend la reconstruction des maisons gothiques qui lui appartiennent le long de la rue Wodna pour les relier, en un 'seul palais. Les détails de ce remaniement ne sont pas connus. Mais, en conséquence l ’on voit naître le nouveau programme architectonique d’un palais pourvu d’une cour intérieure entourée d ’arcades. Le palais des Górka à Poznań a joué un rôle important en tant que centre de la Réforme dont les membres de la famille étaient de puissants protecteurs. En 1Θ05, il devient la propriété des bénédictines de Chełmno, ordre qui possède depuis peu un couvent affilié à Poznań. Pendant les années 1605—1613 le corps de l ’ancien palais est remanié en chapelle et bâtiments conventuels. Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles deux maisons adjacentes lui sont adjointes et il en résulté, vers le millieu du XVIIIe siècle, un agrandissement de la chapelle et du couvent. Lorsqu’après la cassation du couvent survenue en 1828, l ’édifice est octroyé à la fondation scolaire de Louise Radziwiłł, le remaniement qui suivit efface toute trace du style précédent. Le changement de l ’édifice en immeuble de location, à la fin du XIXe siècle, consomme la perte définitive de ses valeurs historiques. Du palais il n’est resté que le portail datant de 1548 et un fragment de colonne dans l ’ancienne cour. Les activités de la dernière guerre mondiale en 1945 réduisent île palais en ruines. Le monument historique méritait une reconstruction ne fut-ce que pour sa valeur historique locale. En outre, au cours des recherches anchitectoniques et archéologiques entreprises sur l’initiative du Conservateur Général de la Ville, après l’évacuation du gravat, grâce aux études historiques on a découvert sur le terrain dégagé divers vestiges rehaussant la valeur historique du bâtiment. On a également pu constater la distribution du terrain en lots à l ’époque gothique ainsi que, dans une certaine mesure, la disposition des maisons sur la base desquelles fut en son temps érigé le palais. Le tracé originaire du palais (XVIe s.) fut presque entièrement mis à jour ainsi que sa disposition. Les six colonnes sculptées provenant de la Renaissance et dévoilées au cours des travaux constituent une découverte précieuse. Elles soutiennent les arcades de la cour, qui constitue, comme il est bon de le souligner, l’unique cour à arcades connue dans l'architecture du XVIe siècle à Poznań. D’autres vestiges de moindre im,portance provenant du décor sculpté Renaissance ont été retrouvés dans les ruines de l ’ancien patlais. Mais un élément de premier ordre manqua à sa reconstruction: les résultats des investigations n’apportèrent aucune lumière en ce qui concerne l ’aspect de ses façades. Seules sont connues les façades baroques du couvent des bénédictines après son agrandissement (moitié du XVIIIe siècle), ceci d ’après le detsisin de Jules Minutoli (1833). Deux versions de la restauration du palais furent donc envisagées. Notamment celle de conserver le programme Renaissance de l’ordonnance spatiale du rez-de-chaussée et du premier étage en y joignant une façade simple d’architecture moderne. La seconde solution, adoptée entre autres pour la place du Vieux Marché de Poznań, consistait à suivre les principes de conservation des premières années d ’après-guerre et de reconstruire les façades selon la documentation antérieure aux travaux de remaniement du XIXe siècle, autrement dit, de reconstruire le couvent des bénédictines en conservant bien entendu, les éléments de la Renaissance. On a choisi cette seconde alternative. Le compromis exigé en ce cas par les nécessités de la conservation de l ’ordonnance et des vestiges de l’architecture du XVIe siècle et par la reconstruction des façades d’ensemble du XVIIIe siècle et son affectation à un but utille, d ’autre part, a été obtenu au prix d’une unification de l’ancien palais et des maisons qui lui furent jointes par l’ordre des bénédictines. Ceci concerne tant l’aspect de l ’ensemble que les intérieurs. Mais malgré cela et pour autant que l ’a permis le programme initial, la reconstruction de cet édifice reste en harmonie avec la conservation des éléments authentiques et historiques (surtout en ce qui concerne la cour intérieure). Toutefois, il semble discutable que la reconstruction des façades ait adopté les lignes baroques seyant à un modeste couvent provincial pour un monument dont la valeur historique principale consistait en sa disposition originaire de palais résidentiel du XVIe sècle. Actuellement, la reconstruction du 'paOEaiis des Górka touche à sa fin. Le bâtiment a été affecté au service du Musée Archéologique de Poznań.
Year
Issue
3
Pages
13-21
Physical description
Dates
published
1965
Contributors
  • mgr, Poznań, Muzeum Narodowe
References
Document Type
Publication order reference
Identifiers
YADDA identifier
bwmeta1.element.desklight-2377e375-daf3-4f99-8832-b75099e88e09
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.