PL EN


1963 | 1 | 21-27
Article title

Technika malarska "szypolen" (chipolin) i jej identyfikacja w zabytkowych obiektach

Content
Title variants
FR
TECHNIQUE PICTURALE ’’CHIPOLIN” ET SON IDENTIFICATION DANS LES OBJETS D’ART
Languages of publication
PL
Abstracts
FR
C’es l ’ouvrage de Watin ’’L’art du Peintre Doreur Vernisseur”, publié à Paris en 1753 qui est le point de départ pour l ’examen de la technique picturale dite ’’chipolin”, appliquée au XVIIIe siècle dans les éléments de decors en bois et dans les meubles. D’après Wattin cette technique comprenait les activités suivantes: recollage de l ’objet, encaustiquage, polissage, peinture, recollage et enfin vernissage. Pour le recollage on appliquait la mixture préparée de déoocté condensé d’ail et d’absinthe avec la colle de parchemin, du sel e t du vinaigre. La présence de l ’e s sence d ’ail avait à part les qualités collantes, les qualités de conservation et elle augmentait l ’adhesion d ’autres solutions. D ’après les ouvrages des auteurs antérieurs il faut croire que premièrement la technique ’’chipolin” désignait une action déterminée, c ’est à dire le premier recollage avec du jus d’ail. Ce sont les stalles de l ’église de Lubiń qui était l ’objet des recherches de l ’auteur. L’examen microchimique des coupes des couches de peinture a démontré la présence unique du blanc de plomb dans la couche de peinture, dans la préparation par contre, le présence du blanc de plomb avec un mélange de craie. Dans la masse de la préparation imprégnée .de mélange colorant on a distingué 4 couches très prononcées. Dans la coupe traitée de solution de carmin-indigo le dégré d’absorbtion du colorant a permis de distinguer des couches de structure huileuse de structures poreuses. Les examens suivants avec le sulfurique de cuivre et la lessive de sodium ont distingué des couches contenant de l ’albumine (colles animales). La rodamine В a démontré sur la coupe la présence de recollage isolant sous la couche de vernis. L’auteur constate que les simples actions de recherche e t le microscope suffisent à découvrir la technique ’’chipo lin” et qu’il n ’y a pas besoin de mener des examens détaillés compliqués, comme p. ex. l ’analyse chromatographique.
Year
Issue
1
Pages
21-27
Physical description
Dates
published
1963
Contributors
  • mgr, Zakład Technologii i Technik Malarskich UMK Toruń
References
Document Type
Publication order reference
Identifiers
YADDA identifier
bwmeta1.element.desklight-2f1f6b7d-8f07-4ed0-9162-56a5e3d18c4d
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.