PL EN


1963 | 3 | 3-15
Article title

Kamienna konsola z popiersiem Mojżesza z kościoła św. Jana w Toruniu

Content
Title variants
FR
LA CONSOLE EN PIERRE AU BUSTE DE MOÏSE DE L’ÉGLISE ST. JEAN À TORUŃ. SON ÉTAT DE CONSERVATION LES CAUSES DE SA DÉTÉRIORATION, LES PROBLÉMES"DE SA CONSERVATION
Languages of publication
PL
Abstracts
FR
La console médiévale en pierre calcaire est très endommagée; outre les dommages mécaniques on y voit les fines couches de pierre qui se sont écalées e t la surface s ’est pulvérisée. Le calcaire décomposé s ’amoncellait dans les cavités de la sculpture (il n ’etait pas enlevé) et par sa quantité croissante on peut se rendre compte du développement de la détérioration. Pour expliquer ce développement on a examiné les particularités de la pierre (planche I); par extraéction on a déterminé le pourcentage des sels solubles dans l’eau contenus dans la poudre (c’est à dire dans le produt de la decomposition delà pierre) dans le calcaire, dans les briques du mur dans le mortier en ciment qui a servi a seller la console dans le mur (planches II et IV); on a déterminé l’imbibition, l’absorptivité et l’humidité des matériaux dont on a extrait les sels (planche IV); on a fait l ’analyse chimique de ces sels (planche III) et on a mesuré l ’humidité et la température à l’é glise (diagrammes 1 et 2). Par ces analyses et observations on a constaté que l’endommagement de l’objet en question a été causé par l’action des sels solubles dans l’eau (dont 7% a peu près se trouvent dans le produit de la décomposition du calcaire) qui proviennent du mortier en ciment employé pour seller la console dans le mur. En plus l ’humidité et les changements de la température ont aussi causé des endommagements (la pierre est très hydrophile et s’imbibe facilement; l’église n’est pas chauffée, pendant les mesurages la température la plus basse était de —15°C, et l’humidité relative de l’air montait à 99%). La détérioration était d’autant plus intense que la console avait été peinte plusieurs fois (les restes de couleurs apparaissent encore) et sous les couches de couleurs à l ’huile les sels se crystallisaient dans les pores de la pierre. En tenant compte de l’état de conservation de l’objet, des particularités de la pierre et des causes des endommagements, on a proposé de transporter la console au musée et la remplacer à l ’église par une copie, de consolider les fines couches de le pierre qui s ’écalent, d’enlever le mortier en ciment de la plaque de la console et d’extraire les sels de la pierre.
Year
Issue
3
Pages
3-15
Physical description
Dates
published
1963
Contributors
  • mgr, Uniwersytet im. M. Kopernika, Toruń Katedra Technologii i Technik Malarskich
References
  • J. K r u s z e l n i c k a , Piękna Madonna z kościoła św. Jana w Toruniu, maszynopis, 1951; C. H. С 1 a s e n, Die mittelalterliche Bildhauerkunsts im Deutschordensland Preussen, Berlin 1939
  • B. P e n k a l a , Ochrona kamienia na elewacjach pr z ed s zk o d liwym działaniem czynników atmos ferycz nych drogą zabezpieczenia chemicznego, praca doktorska, maszynopis, 1961, s. 42
  • Al. R u s i e c k i , Szkodliwe sole w cegłach, „Inżynieria i Budownictwo”, Warszawa 1951, nr 3, s. 113
  • H. J. P l e n d e r l e i t h , The conservation оf Antiquities and Works of Art, London 1957
  • А. К i e s l i n g e r, Die Steine von St. Stephan, t. II, Wiedeń 1949, s. 337.
  • J. L e h m a n n , Z zagadnień konserwacji zabytków z kamienia naturalnego, „Biuletyn Informacyjny Z. M. i O. Z.”, nr 33, Warszawa styczeń-luty 1961, s. 70
  • H. B a d o w s k a , W. D a n i e 1 e с k i, М. M i ęc z у ń s k i, Ochrona budowli przed korozją, Warszawa 1962, s. 70
  • H. J ę d r z e j e w s k a , Specjalne zagadnienia budowlane w konserwacji i rekonstrukcji za b y tk ów murowanych, „Biuletyn konserwatorski”, Warszawa 1954. nr 2, s. 2
Document Type
Publication order reference
Identifiers
YADDA identifier
bwmeta1.element.desklight-47a395b0-88ad-4de7-b897-201c6f5e1eab
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.