PL EN


1968 | 1 | 30-34
Article title

Ochrona i konserwacja drzew zabytkowych (pomników przyrody) przed chorobami pasożytniczymi

Authors
Content
Title variants
FR
PROTECTION ET CONSERVATION DES VIEUX ARBRES (MONUMENTS DE LA NATURE) CONTRE LES MALADIES PARASITAIRES
Languages of publication
PL
Abstracts
FR
Parmi les diverses causes de maladies dont sont atteints les arbres, les champignons lignivores en sont la plus fréquente, provoquant 85 à 90°/o des maladies infectueuses des plantes. Dans les vieux arbres les champignons lignivores provoquent par la destruction, la formation de cavités, ce que entraîne en conséquence l'affaiblissement du bois et finalement sa destruction. Ces maladies sont l’oeuvre en premier lieu, des polypores (de la famille des Polyporacées) et des agarics (de ,1a famille des Agoricacées). L’infection des arbres se produit par les champignons lignivores qui pénètrent dans les blessures de l’arbre. Les chênes sont attaqués le plus souvent par Grifola sulphurea et par l’amanite phalloïde igné (Phallinus igniarius) qui provoquent la pourriture brunâtre du bois. Le tilleul est attaqué surtout par les polypores squameux (Polyporellus squamosus) qui provoquent la pourriture blanche de l’arbre entier. Les ormes, sur le territoire de toute la Pologne, sont actuellement atteints surtout par la maladie dite „hollandaise” provoquée par le champignon lignivore Ceratocystis ulmi. Elle provoque le flétrissement des feuilles et des jeunes pousses. Cette infection est produite par les insectes — scolytes qui vivent sur les ormes. Le hêtre est menacé le plus souvent par l’agaric ordinaire (Fomes fomentarius). La pourriture provoquée par ce champignon lignivore apparaît en général d’abord dans la partie supérieure du tronc et envahit peu à peu la base de l’arbre. Le peuplier est attaqué le plus fréquemment par l’agaric sulphurique — comme le chêne. Les arbres conifères sont menacés surtout par une maladie qui consiste en une lente décomposition du bois, des tissus intérieurs des racines et de la base de l’arbre — causée par l’agaric racineux (Fomes annosus). Un autre champignon lignivore qui attaque les arbres conifères, surtout les sapins, est le champignon lignivore couramment connu sous le nom de Armillaria mellea, attaquant la partie extérieure du tronc et détruisant la pulpe du bois. Les traitements de conservation concernent en premier lieu la protection des blessures par lesquelles l’infection pourrait pénétrer. Les blessures toutes fraîches doivent être enduites de préparations toxiques fongicides. Le plombage des cavités des arbres constitue lui aussi une fonction de grande importance. Le traitement consiste alors à nettoyer le bois endommagé, moulant la forme de la cavité et parfois même consolidant ses parois et, après une désinfection très précise, à compléter la cavité par de plombage. Le choix convenable des moyens et l’exécution effectuée avec précision, compte tenu de la spécifique de chaque cas, ont ici une grande importance.
Year
Issue
1
Pages
30-34
Physical description
Dates
published
1968
Contributors
References
Document Type
Publication order reference
Identifiers
YADDA identifier
bwmeta1.element.desklight-4cd7bd5c-4226-4f16-ac39-d27f2cfb465a
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.