PL EN


Journal
2013 | 6 | 273-286
Article title

“Emotional Importance of Walls.” An Agoraphobic Look on Canadian Wilderness in Steff Penney’s The Tenderness of Wolves

Content
Title variants
Languages of publication
EN FR
Abstracts
FR
La notion de «mentalité de garnison» de Northrop Frye est un point de départ pour l’analyse de l’espace canadien sous le prisme de l’agoraphobie. Contrairement au «royaume paisible», que Frye associe à un projet non réalisé, la «mentalité de garnison» est bien enracinée dans un lieu et liée à des notions telles que «espace» et «nature sauvage». Le personnage principal du roman de Stef Penney, Madame Ross, fait un voyage vers le Nord, paysage vide qu’elle redoute, et enrichit sa narration d’une perspective extrêmement agoraphobe. Bien que l’énigme d’un meurtre constitue le principal centre d’intérêt du roman, l’objectif de cet article est d’explorer les rapports entre les concepts tels que «mentalité de garnison» et «agoraphobie» et de manière plus générale de réfléchir sur l’intérêt des théories de l’agoraphobie dans la lecture du paysage canadien.
Keywords
Journal
Year
Issue
6
Pages
273-286
Physical description
Contributors
  • University of Silesia
References
Document Type
Publication order reference
Identifiers
YADDA identifier
bwmeta1.element.desklight-d09b5651-3fd9-47fa-9b34-e78ed1206ad4
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.