PL EN


2014 | 1. Europe - Maghreb: exchanged glances / L'Europe et le Maghreb: les regards croisés | 165-175
Article title

Du Maghreb à l'Occident et de l'Occident au Maghreb : le pont judéo-maghrébin

Content
Title variants
EN
From the Maghreb to the West and from the West to the Maghreb - The Judeo-Maghrebian Passage
Languages of publication
FR
Abstracts
FR
Le Maghreb et l'Europe ont toujours entretenu des liens étroits de par leur proximité géographique. Ainsi, l'ensemble du Maghreb a été marqué par la colonisation française ; il n'est donc pas étonnant que la France soit marquée en retour par le Maghreb. Ainsi, la littérature est empreinte de cet échange, à la fois fructueux et houleux, qui existe encore aujourd'hui. Dans cette rencontre entre l'Occident et le Maghreb, les communautés juives ont joué un rôle non négligeable, étant à la fois des intermédiaires, des bénéficiaires et des opprimés. Comme le rappelle Albert Memmi, elles vécurent sous le statut de dhimmi, puis devinrent des colonisés. Si l'émancipation à laquelle la France leur permit d'accéder est certaine, il n'empêche que les Juifs restèrent une communauté de dominés. Tantôt proche des Musulmans par leur condition, tantôt des Européens par leur aspiration, leur statut a été complexe et encore aujourd'hui, il reste difficile à cerner. La population ne partageait pas les mêmes conditions que les élites intellectuelles dont beaucoup d'écrivains font partie et, par conséquent, leurs témoignages peuvent sembler contradictoires. Ainsi, par exemple, Edmond El Maleh nous parle de la coexistence judéo-arabe, car il vient d'EssaouiraMogador où la moitié de la population était juive. Lui-même, issu d'une famille riche, ne rencontre pas les mêmes problèmes qu'Albert Memmi, qui a grandi dans la Hara de Tunis, dans une extrême pauvreté, et dont la famille a vécu des pogroms traumatisants qui ont marqué leur mémoire. Mais qu'ils soient riches ou pauvres, tous les deux ont bénéficié d'une éducation en langue française. En effet, sous l'impact du colonialisme, un réseau impressionnant d'écoles se développe, comme les écoles de l'Alliance Israélite Universelle, où l'enseignement est dispensé majoritairement en français, mais aussi en hébreu, en arabe et en anglais. Une multitude d'écrivains judéo-maghrébins écrit donc en français. Ils sont marqués par l'acculturation à la société française, de façon intense en Algérie et, de façon moindre au Maroc. Il n'est donc pas étonnant qu'on découvre chez eux l'envie de venir en France. En effet, leurs regards "sont tournés" vers la France avant qu'ils ne savent qu'un jour ils vont s'y exiler, "tournant" alors leurs regards vers le Maghreb, terre maternelle à la fois aimée, hostile et regrettée. Le lien entre le Maghreb et l'Occident est donc un élément central dans leur existence et un thème proéminent qui émerge de leurs œuvres littéraires.
Contributors
  • Université hébraïque de Jérusalem
References
  • BEN, Myriam, Sabrina, ils t'ont volé ta vie, Paris : L'Harmattan, 1986.
  • BENDAHAN, Blanche, Mazeltob, Paris : Le Tambourin, 1930, Réédition Oran : Fouque, 1958.
  • BENSOUSSAN, Albert, "L'image de la femme judéo-maghrébine à travers l'oeuvre d'Elissa Rhaïs, Blanche Bendahan, Irma Ychou", Plurial, n°spécial, la femme dans la société francophone traditionnelle, 1986, pp. 29-34.
  • BENSOUSSAN, Albert, L'échelle Séfarade, Paris : L'Harmattan, 1993.
  • BENSOUSSAN, Georges, Juifs en pays arabe : Le grand déracinement 1850-1975, Paris : Tallandier, 2012.
  • CHAOUAT, Bernard, CHAOUAT, Françoise et GUITTONNEAU, Claudine (dir.), Cultures juives méditerranéennes et orientales, Paris : Syros, 1982.
  • CHIMENTI, Elisa, Anthologie, Paris : Sirocco, 2010.
  • COHEN, Albert, Solal, Paris: Gallimard, 1930, renouvelé en 1958.
  • DARMON, Paule, Baisse les yeux Sarah, Paris : B. Grasset, 1980.
  • DAYAN-ROSENMAN, Annie, " Mémoire, écriture, identité minoritaire ", J.-J Becker et A. Wievorka, Les Juifs de France, Paris : Liana Levi, 1998, pp. 330-362.
  • DUGAS, Guy, La littérature judéo-maghrébine d'expression française : entre Djéha et Cagayous, Paris : L'harmattan, 1990.
  • DUGAS, Guy, "Littérature judéo-maghrébine", Présence francophone, 44, 1994.
  • DUGAS, Guy, Bibliographie critique de la littérature judéo-maghrébine d'expression française, Paris : L'harmattan, 1992.
  • GOLDMANN, Annie, Les Filles de Mardochée, Paris : Denoël, 1979.
  • KATTAN, Naïm, Adieu Babylone, Première édition : Paris : Julliard, 1975, Edition actuelle, Paris : Albin Michel, 2003.
  • MEMMI, Albert, La statue de sel, Paris : Gallimard, 1953.
  • NOLDEN, Thomas, In lieu of Memory : Contemporary Jewish Writing in France, Syracuse, New-York : Syracuse University Press, 2006.
  • SIBONY, Daniel, "Dans la Médina", in SEBBAR, Leïla, (dir.), Une enfance juive en Méditerranée musulmane, Saint-Pourçain-sur-Sioule : Bleu autour, 2012, pp. 288-297.
  • RHAIS, Elissa, Saada la marocaine, Paris : Plon, 1919.
  • RHAIS, Elissa, Les Juifs ou la fille d'Eléazar, Paris : Paris, 1921.
  • RHAIS, Elissa, Le Mariage d'Hanifa, Paris : Plon, 1927.
  • RHAIS, Elissa, Le Sein blanc, Paris : Flammarion, 1928.
Document Type
Publication order reference
Identifiers
YADDA identifier
bwmeta1.element.desklight-d484dd84-cdf0-4902-8677-a11313c7a953
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.