PL EN


1968 | 3 | 15-30
Article title

Problemy związane z pracami konserwatorskimi przy kaplicy św. Trójcy na zamku w Lublinie

Content
Title variants
FR
PROBLÈMES CONCERNANT LES TRAVAUX DE CONSERVATION DE LA CHAPELLE DE LA STE TRINITÉ DU CHÂTEAU À LUBLIN
Languages of publication
PL
Abstracts
FR
La chapelle de la Sainte Trinité du château à Lublin est l’un des deux plus anciens monuments historiques (moitié du XIV-е s.) existant sur le terrain du château dont l ’architecture et la composition spatiale des intérieurs sont restées en principe inchangées. Les peintures murales décorant l ’intérieur de la chapelle, exécutées en 1418, constituent un des peu nombreux exemples de la peinture du type bizantico-russe en Pologne. Durant les années 1954—1959 a été entreprise la conservation des peintures murales et également les travaux de construction et de conservation, englobant entre autres la restitution de l’ancienne forme des bâtiments par la reproduction des détails architectoniques en pierres et en briques. On a exécuté les protections de construction des bâtiments par l’application de tirants en acier, le réchauffement du grenier, etc. Après l ’exécution de la plupart des travaux de conservation et de construction, la lisibilité des peintures a diminué en raison de l’apparition sur leurs surfaces de dépôts. Les analyses effectuées ont démontré que sur un fragment d’un des murs de l’intérieur apparaît le champignon Torula murorum Corda. Les dépôts apparaissant sur une grande surface des peintures sont provoqués par la cristallisation des sels dilués dans l ’eau à réaction alcalique, dont la principale composition est le carbonate de sodium. Sur la base des expertises effectuées ainsi que sur la base de l ’analyse du microclimat de l ’intérieur et de l ’humidité des murs, on a établi les facteurs ayant une influence défavorable tant sur les peintures que sur la masse du bâtiment. 1) Atteinte de la composition statique de la construction provoquée par l ’humidité des couches de revêtement et par l ’infiltration du fondement de lesse du coteau en raison de la non mise en ordre du revêtement de la cour et du mauvais fonctionnement du système d’écoulement des eaux atmosphériques. 2) Les murs de la chapelle sont dans une grande mesure imprégnés d’humidité par les eaux atmosphériques, introduction de plus grandes quantités d’eau dans les travaux de construction et de conservation, par l ’humidité condensée sur les murs intérieurs, eaux souterraines, par les migrations périodiques de l ’humidité de l ’air des lieux inférieurs aux lieux supérieurs. 3) Grande amplitude des oscillations de l’humidité relative et de la température de l ’air, aussi bien journalière que dans les diverses périodes de l ’année à l ’intérieur de la construction insuffisamment réchauffée et aerée. 4) Glacement de certains éléments du bâtiment. Les conclusions de conservation présentées dans l ’ordre de leur réalisation tendent vers une stabilisation des conditions à l ’intérieur de la chapelle. L’atténuement de l’action destructive des sels dissolvants sur la couche de peinture peut être obtenu par le maintien de l ’humidité permanente et de la température à l ’intérieur de la chapelle au moyen d’une entière climatisation des intérieurs. L’élimination mécanique des sels de la surface des peintures et une petite retouche des travaux de conservation des peintures est prévue en tant qu’étape finale des travaux.
Year
Issue
3
Pages
15-30
Physical description
Dates
published
1968
Contributors
  • mgr, Pracownie Konserwacji Zabytków Warszawa
  • mgr inż. arch., Pracownie Konserwacji Zabytków Warszawa
References
  • W. P o d l e w s k i , Prace architektoniczno-konserwatorskie przy kaplicy św. Trojcy w Lublinie, „Ochrona Z a b y tk ow ” X (1957), n r 4 (39), s. 228—235 — o b e j m u je okres 1955—1957.
  • P. R u d n i e w s k i , Technika malowideł bizantyjsko-ruskich na przykładzie polichromii ściennych w Lublinie i Supraślu, „Biblioteka Muzealnictwa i Ochrony Zabytkow” seria B, tom XI (1965), s. 96.
  • M. Wa l i c k i , Malowidła kościoła św. Trojcy na zamku w Lublinie, „Studia do dziejow sztuki w Polsce” tom III (1930), s. 13.
  • J. Wa ż n y , Mikroorganizmy występujące na malowidłach ściennych, „Biblioteka Muzealnictwa i Ochrony Zabytkow” seria B. tom XI (1965), s. 151.
  • D. Two r e k , Niszczący wpływ soli nieorganicznych na malowidła ścienne, „Biblioteka Muzealnictwa i Ochrony Zabytkow” seria B, tom XI (1965), s. 165
  • W. D o m a s ł o w s k i , Kamienna konsola z popiersiem Mojżesza z kościoła św. Jana w Toruniu, „Ochrona Zabytkow” XVI (1963), nr 3 (62), s. 3.
  • M. Kr a n z , J. L e h m a n n , Badania nad zabezpieczeniem reliktow architektury romańskiej w krypcie pod katedrą w Poznaniu, „Ochrana Zabytkow” XVI (1963), nr 4'(63), s. 39—45.
  • B. P e n k a l a , Konserwacja kamienia w budownictwie, „Materiały i studia. Seria X — zagadnień chemii budowlanej i materiałow budowlanych” z. 8 (1966), s. 13.
  • E. V. S a y r e , L. J. Ma j e w s k i , Technical Investigation of the Deterioration of the Paintings, „Studies in Conservation” VIII (1963), nr 2, s. 42.
Document Type
Publication order reference
Identifiers
YADDA identifier
bwmeta1.element.desklight-ed551b55-b4fc-4292-9d2a-0f5b6d9035bf
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.