PL EN


2006 | 004 |
Article title

Odwołanie Edyktu Nantejskiego: "koniec" protestantyzmu francuskiego? Analiza przedmowy do Historii Edyktu Nantejskiego Elie Benoist

Content
Title variants
PL
La Révocation De L'Édit De Nantes, une "fin"? L' analyse de la préface générale de l'Histoire De L'Édit De Nantes D'Élie Benoist
Languages of publication
Abstracts
FR
Selon Elie Benoist, contemporain des événements, pasteur et un des premiers historiens réformés, la Révocation qui est „un scandale” dans l’histoire de l’humanité n’est pas obligatoirement une „fin” du protestantisme français. Les huguenots traqués, martyrisés et vaincus de leur vivant ont néanmoins une chance pour s’en sortir victorieux, à condition de ne pas faire l’objet de jugements mensongers et injustes à l’avenir et d’être reconnus comme innocents par la postérité. Tel est, de manière générale, l’objectif de son Histoire de l'Edit de Nantes, ouvrage à la fois typique et particulier pour les réformés de cette fin du XVII° siècle, puisqu’il s’inscrit en même temps dans le courant de l’histoire conçue à l’image des récits personnels; aussi est-ce la première oeuvre à ambition historique, débutant la riche historiographie de la Révocation. Le texte est précédé d’une Préface générale dans laquelle l’auteur expose les présupposés idéologiques et méthodologiques qui l’ont guidé dans son travail, et qui orientera la lecture de l’oeuvre, montrant en même temps la lecture que les réformés faisaient de la Révocation; car Elie Benoist apparaît comme „théoricien” de la pensée réformée sur l’histoire. Le „complot contre la mémoire protestante” se manifeste par un grand nombre de récits des catholiques qui noircissent l’image des réformés, et par le silence presque absolu de la part des huguenots. D’autre part l’histoire des persécutions dont la haine seule était la cause revêt un caractère „invraisemblable”; or la postérité risque de ne pas y croire si on ne lui présente pas de preuves convaincantes. Une histoire véritable devient donc nécessaire, et c’est Benoist qui s’en charge. Son livre, dont le but principal est de prouver l’innocence des victimes et la culpabilité des persécuteurs, prend la forme tour à tour d’une histoire-procès, d’une histoire collective, d’un „récit fidèle” et d’une „apologie”. Loin d’être impartiale, l'Histoire de l'Edit de Nantes représente un univers où elle a vu le jour. Ce dernier n’admet pas les nuances et, de la vérité de la religion et de celle de l'histoire jusqu’au langage, tout y oppose les victimes aux persécuteurs. Benoist y exprime une foi profonde, qu’il partage avec ses coreligionnaires, en la toute-puissance de l’histoire. Rien n’est perdu ni fini, et les réformés ne sont pastout à fait vaincus tant que la mémoire des persécutions persiste et qu’un jugement équitable peut être rendu par les générations à venir.
Keywords
Year
Volume
004
Physical description
Dates
published
2006
References
Document Type
Publication order reference
Identifiers
URI
http://hdl.handle.net/11089/14302
YADDA identifier
bwmeta1.element.hdl_11089_14302
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.