PL EN


2006 | 004 |
Article title

Renesansowy obraz namiętności w Kronikach włoskich Stendhala

Content
Title variants
PL
L'image renaissance des passions dans les Chroniques Italiennes de Stendhal
Languages of publication
Abstracts
FR
Pendant son séjour en Italie Stendhal tomba dans une bibliothèque sur un manuscrit du XVIIe siècle contenant des récits tragiques de la Renaissance. Convaincu qu’il s’agissait là d’histoires authentiques, l’écrivain s’en servit pour rédiger ses Chroniques italiennes, parues d’abord séparément dans la Revue des Deux Mondes au courant des années 1830, puis éditées à titre posthume en 1855 sous leur titre actuel. Stendhal traite la matière historique de façon très libre; rarement il traduit à la lettre, généralement il adapte. En empruntant aux vieux textes les trames narratives qu’à l’occasion il est capable de modifier quitte à fausser la vérité historique, l’auteur du Rouge et Noir donne libre cours à son imagination pour représenter ce qu’est pour lui l’âme italienne de la Renaissance. Dans cette vision stendhalienne du XVIe siècle, où l’amour est indissociable du crime, on retrouve les caractères propres à la philosophie de l’auteur: le déferlement des passions, le culte du moi et de la liberté, l’énergie vitale. Ce qui y frappe aussi c’est la brutalité des scènes de meurtre, relatives à la violence des émotions vécues par les personnages. Loin d’être un recueil de piètre valeur, les Chroniques italiennes constituent un prélude aux romans de Stendhal et une réussite littéraire certaine.
Keywords
Year
Volume
004
Physical description
Dates
published
2006
Contributors
References
Document Type
Publication order reference
Identifiers
URI
http://hdl.handle.net/11089/14460
YADDA identifier
bwmeta1.element.hdl_11089_14460
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.