PL EN


1991 | 40 |
Article title

Tradycja 3 Maja w myśli politycznej Towarzystwa Demokratycznego Polskiego

Content
Title variants
PL
Tradition de 3 Mai dans la pensée politique polonaise de la Société Démocratique Polonaise
Languages of publication
Abstracts
FR
La Société Démocratique Polonaise (1832—1862) fondée à Paris par les émigrés politiques venus après la chute de l'insurrection de 18J0 était un premier parti politique polonais moderne. Elle a contribué à la naissance de sa propre idéologie républicaine et jouissait d'un programme politique cohérent. En justifiant cetio idéologie la Société Démocratique Polonaise se référait aux considérations reculant de l'analyse do l'histoire de la Pologne. Face à la Constitution de 3 Mai et toul le patrimoine des réformes du régime de la période de la Grande Diète (1783—1792) les é rivains politiques de la Société en principe ont adopté l'attitude critique. En fait c'était une critique non justifiée on repprochait à cette génération des réformateurs de ne pas avoir donné la liberté et la terre aux paysans ce qui d'ailleurs n'a pas eté possible vu les relations sociales à l'époque et la conscience on Europe centrale et celle de l'Est. Celte attitude critique résultait du besoin de la lutte politique à l'époque avec la con urrence sous loi me des partis politiques moins radicaux dérivant de la Grande Emigration et surtout avec le groupement politique du prince Adam J. Czartoryski. L'es structuies officielles dés le 30 mars 1843 ont d’ailleurs pris le nom de la Société Monarch que des Fondateurs et des Amis du „Trois Mai". L'attitude critique des idéologues de la Société Démocratique Polonaise fare à la Constitution de 3 Mai résultait également des raisons beaccup plus profondes et notamment de la doctrina adogiée que la chute de la République à la tin du XVIII-ème siècle a été dûe aux causes intérieures. Cela renforçait la supposition que l’état polonais pourrait être reconstitué avec les forces du peuple polonais. La République a vécu la chute a cause des erreurs de ses citoyens donc ils devaient la reconstituer avec leurs propres fores. Vu cela, on évaluait les essais des réformes partielles de la fin du XVIII-ème siècle y compris la Constitution de 3 Mai comme efiort inconséquent et inefficace.
Keywords
Year
Volume
40
Physical description
Dates
published
1991
Contributors
References
Document Type
Publication order reference
Identifiers
URI
http://hdl.handle.net/11089/14959
YADDA identifier
bwmeta1.element.hdl_11089_14959
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.