PL EN


1989 | 33 |
Article title

Powszechna wystawa światowa w Paryżu w 1900 roku zwycięstwo historii nad nowoczesnością

Content
Title variants
PL
L'Exposition Universelle à Paris en 1900
Languages of publication
Abstracts
FR
Les Expositions universelles mondiales, inaugurées en France au XVIIIe siècle, résultaient du développement de l'industrie mécanique moderne. On amassait les inventions nouvelles pour les comparer et vérifier les possibilités de leur application. L'Exposition mondiale de Paris en 1900 lut la plus grande entreprise du gouvernement bourgeois de la France contemporaine. Plusieurs actions d'administration et d'organisation l'avaient précédée. Les plus connus architectes français prirent part au concours qui avait pour but l’aménagement du territoire de l'Exopsition. On a installé l'Exposition dans cinq lieux principaux de Paris: le Champ de Mars, les bords de la Seine, les Champs Elyisées, l’espace autour du Palais des Invalides, le Palais de Trocadéro. Le premier prix fut décerné à: Eduard Paulin, Charles Girault, Gaston Henard, auteurs du plan général de l ’Exposition. Les places suivantes furent prises par: Cassier Bernard, Gaston Cousien, Charles A. Gautier, Sortais, Larchej Nachon, G. Raulin. Blavette, Esquie, André Rey, Tronche, Toudoir et Pradelle gagnèrent le troisième prix équivalent. C'est le jury tranchant le concours qui décidait du plan final et de l'extérieur de l'Exposition. De tous les travaux couronnés on choisit tout ce qu’on trouvait parfait et le plus convenable iaux besoins de l’Exposition. Le plan général réalisé c'était une compilation de tous les travaux couronnés, c'était une o euw e commune des architectes et urbanistes français de la fin du XIX® sièclel Ce qui caractérisait tous !ces travaux c'était l'application conséquente de la symétrie et des plans axiaux qui arrangeaient ce grand espace, déterminé par la disposition harmonieuse des allées, des pavillons, des jardins, dés palais et des ponts. Les édifices principaux: Pont Alexandre III, Grand Palais tet Petit Palais prévus comme les objets d'utilité publique (musées d'art français), introduits avec soin dans le paysage de Paris, constituent l'unique témoignage matériel durable de l'Exposition de 1900. Les deux bâtiments représentent le grand style de Louis XVI, le style des ordres classiques de colonnes. La construction moderne avec l'emploi du verre, du fer et du béton fut voiiée par le grés blanc, le marbre et le basalte. Les projets proposant les larges espaces, la (régularité, la symétrie très stricte remportèrent la victoire. L'ordre éternel, la perfection, la permanence historique furent enfermés dans la structure moderne en fer, en verre et en béton — matériaux du XXe siècle.
Keywords
Year
Volume
33
Physical description
Dates
published
1989
References
Document Type
Publication order reference
Identifiers
URI
http://hdl.handle.net/11089/15091
YADDA identifier
bwmeta1.element.hdl_11089_15091
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.