PL EN


2019 | 4 |
Article title

Ewolucja i wyzwania szkolnictwa wyższego na Madagaskarze

Content
Title variants
Languages of publication
FR
Abstracts
FR
L’objet du présent article est de contribuer à la réflexion sur le développement et le rôle de l’enseignement supérieur en Afrique. Nous étudions l’évolution du nombre total d’étudiants dans les universités publiques à Madagascar depuis le début des années 1960, période pendant laquelle des établissements d’enseignement supérieur ont acquis le statut universitaire. Les statistiques révèlent globalement une expansion des effectifs. La massification dans les établissements universitaires s’explique par des facteurs politiques, démographiques, sociologiques et économiques. Cette étude examine également les effets de l’augmentation en nombre des étudiants dans le pays. Elle agit négativement sur la qualité des formations. L’enseignement supérieur public joue un rôle déterminant dans l’insertion professionnelle des jeunes. En effet, il participe à la formation des ressources humaines dont l’économie nationale a besoin. En accroissant le niveau moyen d’éducation et de qualification de la population, les universités peuvent enfin constituer un outil pour favoriser le développement économique et social.
EN
This paper aims to contribute to the reflections on the expansion and the role of higher education in Africa. We analysed the evolution of the total number of students in Madagascar since the 1960s, period during which the education institutions obtained university status. Statistics show an important increase of students enrolled in public higher education institutions. Political, demographic, social and economic factors explain this massification. This study examines the effects of this increase of the number of students in the country. It has negative effects on the quality of education. Public universities play a major role in the professional integration of young people. It contributes to the training of human resources that national economy needs. Universities are a development tool through the improvement in the overall education and qualification level of the population.
PL
Niniejsze opracowanie stanowi przyczynek do refleksji nad rozwojem i rolą szkolnictwa wyższego w Afryce. Analizie poddano wzrost całkowitej liczby studentów w uniwersytetach państwowych na Madagaskarze od 1960 r., od kiedy to ośrodki szkolnictwa wyższego uzyskały status uniwersytecki. Statystyki wskazują ogólnie na wzrost liczby personelu. Czynniki polityczne, demograficzne, socjologiczne i gospodarcze przyczyniły się do procesu umasowienia ośrodków uniwersyteckich. Zanalizowano również skutki zwiększenia liczby studentów w kraju, które negatywnie wpłynęły na jakość kształcenia. Publiczne szkolnictwo wyższe odgrywa kluczową rolę w zawodowej integracji młodych ludzi i faktycznie uczestniczy w kształceniu zasobów ludzkich potrzebnych dla narodowej gospodarki. Podnosząc średni poziom wykształcenia i kwalifikacji ludności, uniwersytety mogą stanowić narzędzie służące do rozwoju gospodarczego i społecznego.
Year
Issue
4
Physical description
Dates
published
2019
online
2019-12-31
Contributors
References
  • Aghion, P., Cohen, E. (2004). Éducation et croissance. Paris : Conseil d’Analyse Économique – La Documentation Française.
  • Archer, R. (1976). Madagascar depuis 1972 : la marche d’une révolution. Paris : Éditions L’Harmattan.
  • Banque mondiale (2001). Éducation et formation à Madagascar. Vers une politique nouvelle pour la croissance économique et la réduction de la pauvreté. Un résumé des principaux défis. Série Développement Humain de la Région Afrique, septembre.
  • Banque mondiale (2014). Opportunités et défis pour une croissance inclusive et résiliente : recueil de notes de politique pour Madagascar. Série Développement Humain de la Région Afrique, mai.
  • Bloom, D., Canning, D., Chan K. (2006). L’enseignement supérieur et le développement économique en Afrique. Banque mondiale, Secteur du développement humain Région Afrique.
  • Cabanes, R. (2001). La science en Afrique à l’aube du 21ème siècle. Paris : Institut de recherche pour le développement.
  • Darreau, P. (2003). Croissance et politique économique. Bruxelles : Éditions De Boeck Université.
  • Duru-Bellat, M. (2011). Éduquer plus ou éduquer mieux. in : Eduquer et Former. Éditions Sciences Humaines.
  • Fabre, M.-H. (1962). L’enseignement supérieur à Madagascar. Conférence sur l’avenir de l’enseignement supérieur en Afrique – UNESCO.
  • Fournier, M. (2011). Eduquer plus ou éduquer mieux. in : Éduquer et Former. Auxerre : Éditions Sciences Humaines.
  • Gaillard, J., Gaillard, A.-M. (2009). Développement et renforcement des capacités de recherche scientifique à Madagascar. Une évaluation de l’impact des activités de la Fondation Internationale pour la Science (IFS) à Madagascar (1974–2008). Études d’Impact des activités de la Fondation Internationale pour la Science.
  • Goguel, A.-M. (2006). Aux origines du mai malgache. Désir d’école et compétition sociale 1951–1972. Paris : Karthala.
  • Guimont, F. (1997). Les étudiants africains en France (1950–1965). Paris : Éditions L’Harmattan.
  • Horace, G. (1990). Le système éducatif malgache en voie de redressement. Madagascar Océan Indien, (2), 92–106.
  • Lucas, R. (1988). On the Mechanics of Economic Development. Journal of Monetary Economics, 22(1), 3–42.
  • Masinda, M.T. (2006). Les collaborations université-industrie en Afrique. Revue de l’enseignement supérieur en Afrique, 4(3), 55–68.
  • Ministère de l’éducation nationale (2008). Rapport national sur le développement de l’éducation à Madagascar. 48ème session de la Conférence Internationale de l’Education.
  • Ministère de l’État chargé de l’économie et de l’industrie (2011a). Enquête périodique auprès des ménages 2010. Policy Brief, janvier.
  • Ministère de l’État chargé de l’économie et de l’industrie (2011b). Enquête périodique auprès des ménages 2010, août.
  • Ministère de la Population, de la Condition Féminine et de l’Enfance, Ministère de l’Enseignement Secondaire et de l’Éducation de Base, Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Ministère de l’Enseignement Supérieur (2001). Rapport national sur le développement de l’éducation. 46ème session de la Conférence Internationale de l’Éducation, Bureau International d’Éducation.
  • Mungala, A. (2003). Rapport de la mission d’évaluation des ENS (Ecole normale supérieure) – Madagascar : Évaluation des ENS en vue de leur renforcement en tenant compte des informations fournies sur les politiques et les priorités du pays. UNESCO, février.
  • Pigalle, F. (1994). Investissement en capital humain et croissance économique. Limoges : Thèse.
  • Programme des Nations Unies pour le développement (2006). Rapport national sur le développement humain Madagascar 2006. Les technologies de l’information et de la communication et développement humain.
  • Programme des Nations Unies pour le Développement (2010). Rapport sur le développement humain 2010. La vraie richesse des nations : Les chemins du développement humain. Édition du 20e anniversaire du RDH.
  • Pôle de Dakar (2008). Réforme de l’enseignement supérieur en Afrique : Éléments de cadrage. Analyse sectorielle de l’éducation. UNESCO-BREDA, novembre.
  • Quenum, C.V.C. (2008). Financement public des systèmes éducatifs et croissance économique dans les Pays en Voie de Développement : cas des pays de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Université de Bourgogne.
  • Reynaud, P.-L. (1964). La psychologie économique. Paris : Presses Universitaires de France.
  • Roubaud, F. (1999). Education et ajustement structurel à Madagascar. Revue Autrepart, (1), 81–100.
  • Sauvy, A. (1962). La République de Madagascar : Population, économie et perspectives de développement. Population, 17(3), 443–458.
  • Spence, M. (1973). Job Market Signaling. The Quarterly Journal of Economics, 87(3), 355–374.
  • Sveiby, K.E. (2000). Knowledge Management. La nouvelle richesse des entreprises. Savoir tirer profit des actifs immatériels de la société. Paris : Maxima.
  • Tedga, P.J.M. (1988). L’enseignement supérieur en Afrique noire francophone : la catastrophe ? Éditions L’Harmattan – PUSAF.
  • Tilburg, P. van (2002). L’enseignement supérieur : Moteur du changement ou reflet des tendances. Politique et gestion de l’enseignement supérieur, 4(2), 9–28.
Document Type
Publication order reference
Identifiers
YADDA identifier
bwmeta1.element.ojs-doi-10_17951_en_2019_4_21-37
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.