PL EN


2018 | 42 | 4 |
Article title

Phraseological units, indirect cases: Between speech automatism and linguistic creativity

Content
Title variants
Languages of publication
FR
Abstracts
FR
This paper presents the analysis of two nominal sentence paradigms that show the same formal and pragmatic characteristics, from two types of corpus corpora: comments in guestbooks and Blaise Cendrars’ poems. Such corpus types, having a phraseological aspect, reveal a creative process that can be described through Sechehaye’s « Imaginative syntax ». The paradigms Bonheur / regal / plaisir /irritation des yeux; Un bruit de basse-cour / de vaisselle et de frein / de waterchute / de chemin de fer, will be analysed from a syntactic and semantic perspective, to present how bonheur des yeux and bruit de chemin de fer are both the result of a creative linguistic process.Dans cette contribution nous proposons d’analyser deux paradigmes d’énoncés averbaux présentant les mêmes caractéristiques formelle et pragmatique, issus de deux corpus distincts : un livre d’or d’exposition artistique et un recueil de poèmes de Blaise Cendrars. Un tel corpus, en  prenant place sur un continuum entre figement et liberté syntaxique, est susceptible de recouvrir une dimension créative dont nous cherchons à décrire le fonctionnement au travers de la « syntaxe imaginative » de Sechehaye. Ce cadre de travail nous permet d’envisager des cas, où l’axe paradigmatique des associations dominerait celui des combinaisons, et de nous libérer des notions de style ou de registre langagier, entendues comme "écart" par rapport à une norme (linguistique ou sociale), pour nous pencher sur les traces linguistiques d’un processus cognitif commun à tout sujet parlant : celui de la « transposition ». Nous proposons ainsi d’analyser sur le plan syntaxique et sémantique les paradigmes suivants : bonheur/régal/plaisir/irritation des yeux ; Un bruit de basse-cour/de vaisselle et de frein/de water-chute/de chemin de fer, et souhaitons montrer comment bonheur des yeux et bruit de chemin de ferconstituent deux « cas intermédiaires » d’énoncés phraséologiques présentant sur le plan linguistique une dimension créative. Leur étude pointe également la façon dont certaines locutions deviennent les outils d’expression d’une parole à la fois originale, subjective et transposable à d’autres contextes. 
DE
Das Volume enthält keine Abstracts in deutscher Sprache.
EN
This paper presents the analysis of two nominal sentence paradigms that show the same formal and pragmatic characteristics, from two types of corpus corpora: comments in guestbooks and Blaise Cendrars’ poems. Such corpus types, having a phraseological aspect, reveal a creative process that can be described through Sechehaye’s « Imaginative syntax ». The paradigms Bonheur / regal / plaisir / irritation des yeux; Un bruit de basse-cour / de vaisselle et de frein / de waterchute / de chemin de fer, will be analysed from a syntactic and semantic perspective, to present how bonheur des yeux and bruit de chemin de fer are both the result of a creative linguistic process.
RU
Том не содержит аннотаций на русском языке.
Year
Volume
42
Issue
4
Physical description
Dates
published
2018
online
2019-02-05
Contributors
References
  • Bally, Ch. (1921). Traité de stylistique française, (2nd ed.), 1, 2. Heidelberg: Carl Winter’s Universitätsbuchhandlung.
  • Bally, Ch. (1922). La pensée et la langue. Bulletin de la Société linguistique de Paris, 22-23.
  • Benveniste, E. (1974). Problèmes de linguistique générale, (2nd ed.). Paris: Gallimard.
  • Burger, H. (1998 [2010]). Phraseologie. Eine Einführung am Beispiel des Deutschen. Berlin: Schmidt Verlag.
  • Cendrars, B. (2006). Du monde entier. Au coeur du monde. Poésies complètes. Paris: Poésie Gallimard.
  • Fónagy, I. (1995). Figement et mouvement Changements lexicaux en cours dans le français contemporain. Revue Romane, 2, 163-204.
  • Fónagy, I. (1997). Figement et changement sémantique. In M. Martins-Baltar (Ed.), La locution entre langue et usage (pp. 131-164). Fontenay-Saint-Cloud: ENS Editions.
  • Fryba-Reber, A.-M. (1994). Albert Sechehaye et la syntaxe imaginative. Contribution à l’histoire de la linguistique saussurienne. Genève: Librairie Droz.
  • Grossmann, F., & Tutin, A. (2005). Joie profonde, affreuse tristesse, parfait bonheur. Sur la prédicavité des adjectifs intensifiant certains noms d'émotion. Cahiers de lexicologie, 86, 1-18.
  • Kerbrat-Orecchioni, C. (1996). Texte et contexte. Scolia, 6, 39-59.
  • Krylyschin, M. (2019). Bonheur des yeux et de l’esprit. De la phrase idée à l’automatisme énonciatif. In I. Behr, & F. Lefeuvre (Eds.), Le genre bref. Des contraintes grammaticales, lexicales et énonciatives à son exploitation ludique et esthétique (pp. 91-108). Berlin: Frank & Timme.
  • Sechehaye, A. (1939). Evolution organique et évolution contingentielle. In Ch. Bally (Ed.), Mélanges linguistiques offerts à Charles Bally sous les auspices de la faculté des Lettres de l’université de Genève, par des collègues, des confrères, des disciples reconnaissants (pp. 19-29). Genève: Georg et Cie, S.A.
  • Schmale, G. (2013). Qu'est-ce qui est préfabriqué dans la langue ? Réflexions au sujet d'une définition élargie de la préformation langagière. Langages, 189, 27- 45.
  • Schmoll, P. (1996). Production et interprétation du sens: la notion de contexte est-elle opératoire? Scolia, 6, 235-255.
  • Tutin, A., Novakova, I., Grossmann, F., & Cavalla, C. (2006). Esquisse de typologie des noms d’affec
Document Type
Publication order reference
YADDA identifier
bwmeta1.element.ojs-doi-10_17951_lsmll_2018_42_4_110
JavaScript is turned off in your web browser. Turn it on to take full advantage of this site, then refresh the page.